Sélectionner une page

Qu’est-ce que j’en ai des choses à dire…

Je ne sais pas réellement par quoi commencer mais comme dirait tous les auteur de mon temps rt des temps passés : « Le premier texte qu’on écrit est nul…le second l’est un peu moins…et parfois, on arrive à écrire un chef-d’œuvre… Mas rassurez-vous, je ne compte pas écrire un chef-d’œuvre, car j’en suis plutôt à « le premier texte qu’on écrit est nul ».

Alors je vais commencer par ma scolarité tranquille mais réfléchie.

C’est à l’école publique Hyacinthe Rigaud que j’ai fait mes premières armes. Plutôt bon élève, j’avais des amis et des amoureuses. Tout allait bien. Puis j’ai suivi la logique du cursus scolaire sans faute jusqu’au collège.

L’année de 6e a été pour moi la première épreuve de ma vie.

Ne connaissant personne dans ma classe, je me suis fait ami avec les mecs qui se faisait le plus remarqués. Ils passaient par-dessus la grille pour faire péter les cours, ils fumaient et j’ai bien faillit en faire de même.
Mais ne l’ayant pas fait, je suis devenu en quelque sorte leur « tête de turc ».

C’est difficile de parler de ça mais, lorsque durant presque une année, à chaque récré, on se cache de peur de se faire taper…c’est psychologiquement compliqué.

Alors qu’un mercredi matin, deux me tenais les bras et un me mettait des claques, j’ai réussi à me débattre et à déclencher une droite à l’un d’entre eux. Je lui ai cassé le nez. Après plusieurs menaces, j’ai été escorté à la sortie de l’école jusqu’à la voiture de mon grand-père qui venait me chercher ce jour-là. J’ai pleuré toute l’après-midi.
Le lendemain, un des gars de ma classe est venu s’excuser oralement devant moi. Et depuis ce jour-là, je n’ai plus eu de soucis.

Même si l’année s’est plutôt bien terminée, j’ai préféré changer d’école. J’ai glissé dans un privé et catholique : Le Cours Maintenon.

Même si les enseignants étaient beaucoup plus strictes, qu’il y avait beaucoup plus de devoirs, je me sentais beaucoup plus dans mon élément. Je me suis fait rapidement de nouveaux potes et une amoureuse pendant deux ans jusqu’à la fin du collège.

Jusque là, mes notes étaient correctes. J’ai eu d’excellentes notes au Brevet des Collèges. Mais lorsque je suis arrivé au Lycée de Notre-Dame-de-Bon-Secours, tout a changé…

Qui ne rêve pas de faire un bon dans le passé, pour revenir sur les années lycée…?!

Durant toute ma seconde, j’avais de vrais potes. On étaient tout le temps ensembles pour manger les midis, pour suivre les cours, pour jouer au baby-foot dans la cafeteria du lycée et on se voyais les week-end. Mais niveau bulletin scolaire, je n’avais pas d’excellentes notes…je tournais à 11/20 de moyenne sans rien bosser…

Lorsque je suis passé en première E.S (économie et sociale), je ne savais pas où j’étais… car il fallait vraiment travailler et comme je n’avais pris aucune bonne habitude, c’était funky…

Mes parents ne me mettaient pas de pression au niveau des études car j’étais assez mature pour mon âge et ils me faisaient confiance…

J’ai terminé l’année à 9/20 de moyenne ce qui m’a value une convocation chez le C.P.E accompagné de ma mère.